REDACTIONS.FR

Chacun de nos mots compte

Poésies

Du reste et du partant

Texte écrit par Malyce

Je ne sais plus,

Je ne suis plus.

La douleur mouvante,

Reste.

 

J'entrevois seulement

Un feu qui se consume.

Un instant sans espoir.

Une lacération.

Perdure.

 

De la gorge à plain pied,

Se crispe avec respect.

Et le temps d'abandon qui perdure au delà.

M'amenant à la faille.

Sournoise adoration.

Me tend à défaillir,

Dans l'échiquier du rêve,

Mauvais.

 

Est cet à-pic,

qui perça jusqu'aux coeurs.

Sinon rien.

 

Car revient.

Par tressauts, l'émouvance,

Cet ironiquement, concept, d'avec dégoût.

D'un certain jeu de soi.

Se malmener

Beaucoup.

Et se détruire cent fois.

Sans une conviction.

Sans envie, ni désir.

 

Anéantissement,

Algique anesthésie.

Jusqu'à ne plus rien voir, 

Ne plus pouvoir entendre et se fermant au monde.

Me protéger de toi.

Ce regard qui me hante...

 

Jusqu'à ne plus rien croire.

Ou sinon cette larme.

Qui t'emporte à la mer.

 

En cette dépression qui s'installe aux fenêtres

Passent les courants d'air

Chargés de l'asphyxie,

Est fébrile l'attente,

De l'abîme insécable.

Cycliques négations.

 

Comme une horloge qui se détraque,

Brisures dans le temps.

Une libération.

Un grand saut dans le vide.

Une cible figée que l'on ne peut atteindre.

 

Est ce gouffre.

Ce toujours.

Désormais ton jamais.

Qui ne m'est plus plausible,

Ayant perdu l’accès.

Et plus fort que jamais,

Ton regard qui me hante,

Elans inconsolables.

 

Cette absence qui me brule,

Sans plus pouvoir s'éteindre,

Cette pulsion aussi

Incontrôlée dans l'âme,

Ce toucher délirant.

Comme une porte ouverte,

Baillant à la folie.

Contre emploi du non sens mais pour me conduire où ?...

 

Vibrant du seulement,

Si tu voulais m'étreindre,

Pour te laisser aller, sans n'y plus rien comprendre,

Et non plus retenir,

Pour te trouver en moi...

 

Envie heurtée au mur que tu viens de bâtir.

Pendant que ton regard,

Hante mes illusions...

 

Malyce.

 

 

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir