REDACTIONS.FR

Chacun de nos mots compte

Poésies

D'où l'heurt.

Texte écrit par Malyce
Il y a des douleurs qui ne s'écrivent pas,
qui ne veulent s'écrire.
Elles se crient, elles se pleurent,
Se mordent,
Pourvu qu'elles vivent,
si vives douleurs...
Il y a des douleurs qui ne veulent,
Ni ne peuvent se décrire,
Sans doute.
Elles souffrent trop
sans doute,
Elles ont bien trop souffert
pour s'écrire.
Elles se crient, elles s'écrient,
Elles se hurlent, se débattent,
Dans leur propre tourmente,
Dans leur propre poison.
Elles ont dit...
Stop, à l'angoisse,
stop aux souffrances,
Stop à l'errance
De l'écriture,
Car elles n'en peuvent plus.
Si las, elles se sentent,
Epuisées, ésseulées,
Sans âmes,
Si vides,
Hélas,
Elles se sentent livides,
Comme mortes,
elles s'en vont,
Pareilles aux feuilles mortes,
Mortes,
Dans les yeux du monde,
Le vent les emporte.
Comme vives,
Engourdies,
En lourdes conséquences,
Sans doux leurres de la vie,
Qui ne s'écrivent,
Qui se vivent,
Messagers d'une absence...

 

Malyce.

You have no rights to post comments