REDACTIONS.FR

Chacun de nos mots compte

Poésies

Les Ondines

Texte écrit par Criquet

 

Là où les flots du ciel à l’océan s’unissent

Sous le voile subtil de la brume marine

S’élèvent avec grâce les beautés des abysses,

Les joyaux aquatiques que l’on appelle Ondines.

 

Voyageur solitaire que la terre a lassé

J’ai croisé bien des fois ces princesses des mers,

Nageant d’un lieu à l’autre sous les eaux argentées

Étoiles scintillantes perdues dans l’Univers.

 

Car on les dit farouches, fières et emportées

Et les marins maudissent leurs sourires nacrés

Mais c’est aux ignorants qu’elles offrent ce visage

Afin que nul mortel ne souille leurs rivages.

 

Lorsque le jour se meurt et que la mer s’embrase,

Assis au bord de l’eau, je les attends.

Suis-je déjà endormi quand elles fredonnent le chant

Qui emporte mon âme à l’orée de l’extase?

You have no rights to post comments