Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Les cercles de pierre

Texte écrit par Caroline Sainson

C’était une petite île, un îlot plutôt qui s’échappait de la brume du matin quand on regardait vers le sud depuis le petit port de Stanford. Personne n’allait là bas à part quelques pêcheurs qui y trouvaient pas mal de poissons. Ce n’était pas un lieu touristique ou intéressant pour les promeneurs car il n’y avait pas de belles plages et de toute façon, dans ce petit coin perdu d’Angleterre, il pleuvait fort et souvent. Ainsi cette île ne présentait pas un grand intérêt et personne ne se donnait la peine de lui en donner un.

Un jour de mai, où il faisait relativement beau, un car touristique en partance pour un site archéologique proche s’arrêta à Stanford pour une pause.

Tout le groupe, de tous âges, discutait devant le seul pub du port qui donnait sur la jetée.

Ils attendaient que le chauffeur du car finisse sa pause réglementaire et en attendant certains d’entre eux entrèrent dans le pub pour boire un verre. Ce pub était tenu par Brad Magire un vieille homme bourru et fort peu aimable. Il servit tout le monde et la pause dura un peu...D’autant plus qu’à l’extérieur, un fort vent du nord avait poussé quelques nuages jusqu’au port et qu’il ne faisait plus aussi beau.