Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Un jour peut-être...

Texte écrit par Frédéric

L’idée motrice ? Former des jeunes (ou moins jeunes !) à la musique par l’apprentissage d’un instrument, jusqu’à ce qu’ils puissent intégrer un orchestre et se produire.


L’avantage ? Pratiquer des tarifs accessibles aux plus modestes, destinés à ceux et celles qui n’ont pas les moyens de s’inscrire en école de musique traditionnelle ou en conservatoire. De 50 à 80 € annuels selon les ressources et/ou les cours suivis dans notre école, contre environ 200 € pour une école de musique traditionnelle !

L’originalité ? Aucune fermeture d’esprit dans les styles de musiques pratiqués. Si la formation de départ est classique (formation par l’apprentissage « traditionnel » de l’instrument avec des cours de formation théorique en complément), la musique enseignée s’efforcera d’être la plus ouverte possible, loin des carcans hermétiques appris en conservatoire : ouverte sur le jazz, la chanson, la musique de film…

Le but final ? L’école de musique ne serait qu’un moyen de former des apprentis musiciens pour pouvoir ensuite construire un véritable orchestre, soit un orchestre de chambre soit un orchestre symphonique selon l’effectif, et faire des concerts, voire des enregistrements.

Les difficultés ? Nombreuses évidemment, quand on se lance dans un tel projet ! Difficultés financières bien sûr : le démarrage sera sûrement difficile, sans mise de fond conséquente. Les subventions ne se donnent pas comme ça, et il faut bien payer l’infrastructure (loyer, entretien, charges…) et les professeurs. Donc à moins d’un gros coup de pouce des collectivités locales et/ou de connaissances avisées… Difficultés administratives : quel statut avoir ? Entreprise type SARL ? Association ? La phase de création sera laborieuse, à n’en pas douter, de par le temps nécessaire pour obtenir les autorisations, et par les embûches en chemin. Il faut de la volonté et de la persévérance dans une telle entreprise !

L’organisation ? Il faut être au minimum deux pour créer une association. Donc je me dévoue volontiers pour assumer et endosser le rôle de fondateur/président mais il me faudra un(e) associé(e) pour lancer la machine. Après ? Ce sont essentiellement des recrutements de gens de bonne volonté pour accepter de donner des cours de musique et accepter de ne pas être payés une fortune (au départ en tout cas, si tout marche bien) ! En tout cas, cette entreprise est ouverte à tous les musiciens passionnés mais pour ceux et celles qui veulent gagner beaucoup d’argent, alors il vaut mieux passer votre chemin !

Les cours de musique ? Organisés selon le nombre de professeurs. Je souhaite intégrer dans la mesure du possible les principaux instruments d’orchestre : violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte, clarinette, hautbois, basson, trompette, cor, trombone, percussions… sans oublier le piano. L’idéal serait aussi d’avoir un professeur en théorie musicale pour les débutants,  et quelqu’un pour assurer les répétitions avec l’orchestre. 


Ce projet peut sembler utopique, inconséquent, irréalisable... Mais il a le mérite d'éxister, et j'en revendique la paternité haut et fort. Il reste théorique pour le moment, mais j'ai bien l'intention de le faire fructifier et de le concrétiser dès que j'aurai l'opportunité de le lancer.
Mais pour cela, j'ai évidemment besoin de bonnes volontés et de personnes intéressées ! Besoin d'argent aussi. Donc ceci est une première bouteille lancée à la mer (qui sera suivie par d'autres).
N'hésitez pas à me contacter (à partir de mon profil). 

You have no rights to post comments