Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Tous les textes listés par catégories

Faiblesse des instants

Texte écrit par Frédéric Grimbert

Les ombres passagères anéantissent la mécanique du cœur.

D'avant en arrière, les temps morts s'octroient une place considérable. On se souvient de la difficulté d'attendre avec cette flamme vacillante au creux du ventre, entre ennui et lassitude. L'envie de tourner cette page lourde de déception surgit au milieu de l'effroi. Que dira-t-on de ma lâcheté ou de ma honte lorsqu'il faudra couper la fleur fanée ? De cet amour que reste-t-il dans mes heures sombres ? Du vivant je n'ai su retenir aucun passé au-delà d'un silence inégalé. Et de cette barre jamais assez haute depuis laquelle je te regarde enfermée dans ta solitude imposée, je ferme les yeux pour trouver le chemin où je me vois seul sans cette lumière dégoulinante de vérité et de compassion et je me retourne dans tes pas fuyants qui s'effacent à mon approche.

Il y aurait tant à te dire, mais les mots se sont taris dans ce néant qui m'accable, comme un feu de paille si vite consumé par le vent qui l'achève sans pitié. Je regarde au loin et me perds dans l'absence ou l'indifférence de ce que je ne sais achever.

You have no rights to post comments