Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Tous les textes listés par catégories

De la peur d'aimer

Texte écrit par Ercumeba

J'ai une question, Anne. Et je ne sais pas à qui la poser car au fond, je sais qu'il n'y a que toi qui peut me comprendre, que toi qui sait véritablement regarder au fond de moi-même et me dire qui je suis. J'aurais toujours besoin de toi dans ma vie, besoin de celle qui me repousse sans cesse sur la route qui est la mienne, celle que je suis supposée de suivre pour rester celle que je suis et pour devenir celle que je dois être. Sans toi je me sens perdue... perdue dans cette jungle de sentiments et d'émotions que je ne sais que trop mal gérer.

Dis-moi, est-ce normal d'avoir constamment peur? Peur que l'autre ne joue qu'un jeu sadique, peur que ce qu'il dit et fait n'est qu'une fassade, peur que tout cela ne soit qu'une illusion qui éclatera tôt ou tard telle une bulle de savon?

J'ai peur, Anne. Il y a peu de temps, tu m'as dit de ne pas faire trop confiance trop tôt, et c'est ce que j'ai fait, ce que je fais encore. Mais j'ai ouvert mon coeur, je lui ai permis d'y entrer et de s'y installer. Et maintenant il se trouve à l'endroit le plus dangereux pour moi - capable de m'achéver. Je tente encore de réprimer mes sentiments, mais je crois que je commence à perdre le contrôle... et perdre le contrôle me semble si périlleux. Il me fait rêver et j'ai peur de rêver. Non, ce n'est pas vrai. En vérité j'ai peur de me réveiller...

Je sais que probablement tout cela n'est que le résultat de trop de déceptions amoureuses, trop de blessures causées par des autres, trop d'abus de confiance, mais je ne sais pas si je suis capable de survivre à encore un mensonge. Je crois que s'il y en a encore un, je ne serais plus capable de faire confiance, plus capable d'aimer...

Dis-moi, as-tu peur Anne? As-tu peur de te faire blesser par la personne que tu commences à aimer, te faire blesser au point que tu n'oseras plus en aimer un autre? Aussi méchant que cela puisse paraître, j'espère que oui. J'espère que je ne suis pas la seule car là, ca voudrait dire que c'est normal. Que je suis normale...

 

Devrais-je lui en parler? Devrais-je lui dire combien j'ai déjà peur de le perdre? De me perdre? Devrais-je me rendre encore plus vulnérable que je ne le suis déjà? Est si c'était ca qui finira par le faire fuire? Et s'il ne se sent pas capable d'en aimer une qui a peur d'aimer? À qui même l'idée d'être aimée semble anxiogène? Et si c'était trop difficile pour lui, trop de sacrifices? Je crains que de nos jours, tout le monde ne cherche que la facilité, je vois que les gens laissent tomber les choses quand elles commencent à devenir trop compliquées ou trop désagréables, trop lourdes à porter... et malheureusement, je suis loin d'être facile, tu le sais bien. Doit-on combattre cette peur ou la nourrir? Je ne sais plus... je ne sais plus comment me protéger, peut-être que c'est déjà trop tard. Tu crois qu'il a peur, lui aussi?

Personne ne semble plus être conscient que l'amour amène des resposabilités, qu'on tient un coeur entre ses mains, qu'on peut briser une vie. Qu'il ne faut pas mentir en amour et ne pas faire de fausses promesses car on ne peut jamais savoir si c'est peut-être nous, la blessure qui fera mourir l'autre.

Mais comment pourrais-je lui dire tout cela sans qu'il ne sera vexé? Sans qu'il se sente accusé? En vérité, c'est juste moi que j'accuse car c'est moi qui n'a pas confiance en l'amour. Je l'ai perdu quelque part sur la route de ma vie. Et quand tout a éclaté en minuscules morceaux, c'est parfois difficile de les retrouver afin de tout recoller. Pourtant je devrais faire confiance, non?

 

Quand quelqu'un nous dit qu'il nous aime, on recoit d'une seconde à l'autre une sorte de pouvoir sur lui, c'est lui-même qui nous offre ce pouvoir. Et j'ai bien peur que ce soit le plus puissant de tous les pouvoirs, capable de construire et d'illuminer autant que de détruire et de faire sombrer. Comment sait-on qu'on peut confier ce pouvoir à quelqu'un? Ce pouvoir sur notre vie? Comment être sûr de ne pas se tromper à nouveau?

Offrir son amour à quelqu'un, c'est le plus beau cadeau que l'on puisse faire, c'est peut-être ca la raison pourquoi il y en a si peu qui le méritent vraiment... Et probablement je suis terriblement injuste vis-à-vis de lui, il est vrai que je m'en veux mais je n'arrive pas encore à y croire. Il paie pour les erreurs que d'autres ont fait, et j'aimerais qu'il sache que ce n'est pas de sa faute, qu'il n'y peut rien. Il récolte ma méfiance parce qu'eux, ils ont pas su entrer dans ma vie sans me faire souffrir et la quitter sans laisser de cicatrices. Je voudrais qu'il sache pourquoi je suis telle que je suis et pourquoi je réagis tel que je réagis. Parce que je sais que je ne suis pas toujours facile à comprendre.

Et pourtant je voudrais lui faire confiance. Je le voudrais vraiment. Mais je sens que j'ai besoin de temps et je ne sais pas combien de temps devra encore s'écrouler avant que j'y sois prête. Avant que ce moment soit venu. Je crois que j'ai peur aussi qu'il ne soit pas prêt non plus. Prêt à m'attendre, prêt à me laisser le temps, prêt à être patient. J'espère vraiment un jour y arriver de nouveau. J'espère qu'il est celui qui saura me redonner confiance comme il a su me redonner l'espoir. Oui, je crois que malgré tout, je veux aimer.

 

Peut-être que j'ai juste peur d'être trop fragile parce qu'au fond je le suis. Avouer ses sentiments, c'est se mettre complètement à nu en dévoilant à l'autre l'endroit où il peut poser son épée pour nous donner le coup de grâce. Et en même temps c'est lui faire découvrir l'endroit où il peut faire pousser les plus belles fleurs, au fond de notre coeur. L'endroit où il est possible d'effleurer notre âme et d'y imprimer ses traces.

Est-ce que j'ai juste peur d'être heureuse parce que j'ai peur que ce bonheur ne soit que ponctuel et éphémère? Mais, si c'était le cas, alors vaut-il mieux ne jamais être heureuse du tout? Peut-être que j'ai juste peur du jour quand tout cela s'arrêtera... Pourtant j'aimerais tant lui dire ce que je pense, ce que je ressens et celle que je suis. Mais je ne peux pas, je n'ose pas. Je me force à garder tout ca pour moi, de peur de me confier trop tôt. Mais à quel moment 'trop tôt' finit par être 'trop tard'? Peut-être que finalement 'trop tôt' vaut mieux que 'trop tard'... Peut-être que je me pose juste trop de questions? Peut-être que l'amour est trop compliqué pour moi... Ou est-ce moi qui est trop compliquée pour l'amour?

 

On dit que c'est la plus facile des chose que de faire pleurer quelqu'un - et c'est si vrai. Il suffit de si peu de choses et tout le monde a en sa possession tout le nécessaire pour décevoir ou blesser quelqu'un.

C'est plus compliqué de faire rire quelqu'un. De lui permettre de s'amuser un instant et lui faire prendre conscience de l'absurdité de la vie.

Mais le plus difficile reste de faire sourire quelqu'un. De le rendre heureux, même si ce n'est qu'un court instant. De lui montrer que tout le monde mérite une personne à qui faire confiance, une personne qui fait fleurir notre jardin. De lui montrer qu'il a trouvé cette personne qui veut juste son bien, sans aucune mauvaise arrière-pensée. Et c'est en même temps la plus belle des réussites que de permettre à quelqu'un de sourire.

Nous souhaitons tous rencontrer une telle personne qui entre dans notre vie un jour, non Anne? Une personne qui nous montre que la vie est belle et que tout est possible, que ces sentiments et ces belles histoires n'existent pas seulement dans les films et les bouquins. Quelqu'un qui nous fait sourire, tous les jours de nouveau.

Lui, il est devenu cette personne pour moi, Anne tu sais, et j'aimerais tant être cette personne pour lui aussi. En si peu de temps il l'est devenu, et oui, je crois qu'il me rend heureuse, ou du moins qu'il le pourrait, et que je pourrais commencer à vraiment l'aimer - c'est pour ca que j'ai peur. J'ai peur d'aimer. Aimer veut dire sourire - Et si je le perds maintenant, alors je perds mon sourire.

 

Et Anne dis-moi, qui est-on sans notre sourire? Que devient-on?

 

 

 

02.09.2014

 

 

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir