Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Pensées & Reflexions

La peur

Texte écrit par Caroline Sainson

Tout le monde, je pense, a, un jour cotoyé cette compagne...Elle s'installe souvent, incidieuse et perfide dans le plus grand silence...doucement en faisant croire qu'on a besoin d'elle pour se faire exister...

La peur nous fait écouter de beaux discours et d'immenses promesses tout en nous isolant peu à peu...Elle nous fait trembler alors que l'on voudrait vibrer. Nous fait oublier ce qu'il faudrait qu'on garde toujours près de nous, les cris de ceux qui se sont tus sans autre raison que la haine, Elle nous fait penser que les différences sont des maux et nous fait détester sans savoir...Elle nous fait agir en oubliant notre part d'humanité, en faisant revenir l'instinctive facilité...Nous fait perdre nos forces, nos repères, notre âme...éteint de belles lumières et remplit l'esprit d'ombres impalpables mais sinistres...elle s'immisce dans nos blessures comme un liquide dans chaque interstice, faisant disparaître la liberté de nos âmes obscurcies...Elle nous fait reculer, penser toujours contre l'autre, faire de l'échec une raison de vivre..Elle est tapie, n'attend que notre faiblesse d'un instant..Quand elle se découvre, elle remplit tout, ne laisse plus aucune chance à rien...nous bloque, nous empêche d'être nous, nous détruit, fait de nous des pantins...

Latvija...

Texte écrit par Fabrice

Je te recherche au travers des limbes embrumés de ma raison que tu ne cesses de hanter. Je revois ton visage, ton teint pâle de femme de l’Est que si peu de gens méritent de connaître. Tes cheveux, rivière d’or où mes doigts ne pourront jamais plonger pour y ressentir les remous de tes boucles, ondes aux charmes surannés. Je me rappelle… Tes seins, frêles et blanches colombes blotties au cœur de cette longue robe bleue trop échancrée que tu connais bien.

Errances...

Texte écrit par Fabrice

-S’imaginer à des errances, des fantasmes de chair putride, des joutes amoureuses dans les bras d’un être que vous ne connaissez que par des échanges furtifs sur le net… Se dire que ces pensées, peut-être pas si utopiques qu’elles ne le paraissent vraiment, sont à portée de votre jouissance, de votre orgasme, projeté hors de vous-même. Cet attrait peu compréhensible, excepté par votre for intérieur. Se persuader que cette aventure qui vous est encore secrète, cette équation sans inconnue autre que cette femme qui vous attend peut-être aussi fermement que vous, soit la délivrance de cette chasteté qui vous poursuit à votre corps défendant depuis presque trente ans.

Echouements

Texte écrit par Fabrice

Des soleils. Des soleils grandissants, éclatant.

Une forêt de particules d’étoiles donc,

Nimbant un firmament onirique et anxieux.

Pour mon papa...

Texte écrit par Frédéric

Tout revient à présent. Les souvenirs, les regrets, les joies, les déceptions, amères et brutales, et les espoirs, déçus et perdus à jamais désormais.