Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Tous les textes listés par catégories

Nourrir les oiseaux en hiver.

Texte écrit par Klara69

mangeoire oiseaux2

La période froide vient de commencer et pour certains parmi nos visiteurs du jardin il y’en a qui ont de plus en plus de mal à trouver de la nourriture : les oiseaux.

Contrairement à d’autres visiteurs, ils ne constituent pas de réserves sur lesquelles ils peuvent se reposer. Alors qu’ils ont besoin de couvrir leurs besoins en calories, leur nourriture se fait de plus en plus rare.
Comme ils n’ont pas souvent la possibilité de se réfugier dans un nid bien douillet, ils subissent de plein fouet les rigueurs hivernales.
Les oiseaux perdent 10 à 12% de leur poids par nuit en hiver. Pour se protéger ils se mettent à l’abri des vents et gonflent leurs plumes qui leur font office de couverture chauffante ce qui leur fait perdre 1/10° de leur poids. Alors, dès la levée du jour, la recherche de nourriture leur devient vitale. Celle-ci doit être convenable et suffisante pour pouvoir couvrir leurs besoins caloriques.


Pour en sauver un certain nombre d’une mort certaine, aidons-les à trouver leur nourriture plus facilement durant ces mois de grand froid.
On trouve facilement différents types de mangeoires dans le commerce mais rien ne nous empêche de les fabriquer soi-même à l’aide de quelques planches, une poignée de clous, une caissette ou encore des pots de mousse au chocolat par exemple, ou bouteilles de l'eau etc... à peu de frais.
Comme aliment de base, on trouve dans le commerce des mélanges de graines adaptées aux oiseaux de chez vous. Si vous achetez des boules avec un filet autour, je vous conseille de l'enlever, ainsi on évite qu'un d'eux reste accroché avec une des ses petites pattes. Pour compléter on peut mettre à leur disposition des graines de tournesol, c’est la graine le plus nutritive qu’on puisse offrir aux oiseaux, on peut aussi ajouter des pépins de pommes ou de poires ou encore une pomme coupée en deux. Les oiseaux insectivores se régaleront avec du lard non salé, le gras du jambon ou des morceaux de graisse type margarine.

Mais rien ne vous empêche de constituer quelques menus vous-même :
Pigeons, tourterelles : maïs, froment, avoine, millet, riz cuit.
Corneilles, pies, geais : maïs, froment, carcasse de poulet, déchets d’abattoir, fruits, pomme de terre cuites, pain, biscottes, fromage.
Grives, merles : Vers de farine, graisses, fruits, pain, fromage.
Etourneaux : Riz cuit, noix de coco, arachides moulues, vers de farine, graisses végétales, margarine, beurre, fruits, pain et fromage.
Mésanges : Tournesol, noix de coco, arachides, noix, noisettes, amandes, graisses, fromage.
Rouges-gorges : Avoine pelée, millet, vers de farine, graisses végétales.
Pinsons, verdiers : Tournesol, maïs, froment, avoine, millet.
Bouvreuils : tournesol, avoine pelée, millet plat.
Moineaux : maïs, froment, avoine pelée, millet, riz cuit, pommes de terre cuites, biscottes, fromage.
Sittelles : tournesol strié, vers de farine, graisses végétales, margarine, suif, saindoux, lard non salé.
Pics épeiches : noix d coco (pulpe), arachides, noix, noisettes, amandes, vers de farine, graisses végétales, margarine, suif saindoux, lard non salé.

Pour compléter leur repas, il nous faut aussi penser à l’eau. Quand le sol est couvert de neige, les oiseaux se contenteront de la picorer. Mais quand le sol est gelé c’est une autre histoire. A ce moment là il faut leur servir une coupelle d’eau légèrement tiède dont la profondeur ne dépasse pas 2 à 3 centimètres pour éviter une baignade mortelle. Il ne faut surtout rien ajouter à l’eau pour éviter qu’elle gèle, mais la remplacer plusieurs fois par jour. La coupelle d’eau tiède placée sur une brique chauffée au four résistera plusieurs heures au gel et fera des heureux.

Placer vos mangeoires à divers endroits selon le type de nourriture qui est propre à chaque espèce de vos hôtes afin d’éviter les batailles entre eux. Nourrissez-les à des heures fixes, soit au lever de jour, soit en fin d’après-midi. Et installer toujours les mangeoires à une certaine hauteur du sol afin d’éviter des visiteurs tel que les chats ou encore les rats et souris.

En constituant les repas vous-mêmes pour les mangeoires, vous vous offrez l’occasion d’observer les différents espèces d’oiseaux de votre région, de les connaitre et d’en prendre des magnifiques photos.

Venez visiter mon blog pour plus d'articles autour des plantes et du jardin

KLARA

You have no rights to post comments