Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Histoire d'un assassin

Texte écrit par Frédéric

Chères lectrices et chers lecteurs,

l'écriture d'un scénario et la réalisation d'un film sont des projets qui m'ont toujours passionné. En tant que musicien et cinéphile, je me suis naturellement tourné vers la musique de film, un domaine merveilleux et essentiel pour moi, mais qui n'ouvre hélas que très peu de portes. Composer de la musique est une chose, mais pouvoir la faire jouer et diffuser quand on n'a pas de réseau ?

Je ne délaisse pas cette activité majeure mais je me tourne actuellement vers l'écriture et le cinéma, à une échelle fort modeste certes, mais avec l'envie de bien faire et de mettre en valeur des comédiens. L'aspect technique du cinéma s'apprend, mais je pense qu'avant toute chose, un bon film, c'est avant tout une bonne histoire, encore une bonne histoire et toujours une bonne histoire (dixit Jean Gabin...). C'est vrai, même si ça ne fait pas tout, mais j'ai toujours cet adage en tête. D'abord trouver une histoire originale, ou alors une histoire simple mais la traiter de manière inédite et originale, et soigner les dialogues. L'écriture n'est pas une fin en soi mais elle est généralement l'essence même d'un film.

Je publie donc ici, dans l'espoir d'être lu et - qui sait - d'avoir des portes ouvertes, le scénario que j'ai imaginé et que j'envisage de tourner avec quelques amis. Car pour le moment, je n'ai aucun matériel professionnel pour pouvoir faire du cinéma de manière totalement aboutie (simplement un Reflex Canon, un micro et un modeste kit d'éclairage), n'étant pas connu, mais je sais aussi qu'on ne devient pas un minimum connu et reconnu sans faire de publicité et sans se faire connaître. L'intérêt de mon travail doit être jugé par les lecteurs et spectateurs, et je ne pourrai émettre aucun jugement de valeur sur ce que j'écris. Dans un premier temps, j'envisage de tourner ce scénario avec les moyens du bord, mais dans l'espoir de le faire aussi sérieusement que possible. Ce qui me motive, outre l'écriture, c'est bien les acteurs et les comédiens : mettre en valeur des personnes, des visages, des voix, des expressions... et explorer des facettes parfois inconnues chez certains. J'aime les histoires un peu décalées. Naturellement, l'une de mes références en la matière est le cinéaste Bertrand Blier, dont j'ai vu tous les films, et notamment son chef d'oeuvre incontournable Buffet froid. Je m'en suis un peu inspiré quand j'ai écrit mon histoire, en tout cas pour l'ambiance et la trame de fond. Autant être honnête...

 

Bonne lecture à toutes et à tous !

Pièce(s) jointe(s):
FichierDescriptionTaille du fichierTéléchargements
Télécharger ce fichier (Histoire d'un assassin (scénario film).pdf)Histoire d'un assassin (scénario film).pdfScénario à télécharger au format pdf356 Ko514

L'écume des jours

Texte écrit par Drine
377193 10151430369380748 52802243 n
 
 
Gondry, avec sa grande maîtrise technique, est ingénieux et extrêmement inventif avec ses effets spéciaux bricolés " à l'ancienne". Ce qui colle bien à l'univers fantasque de Vian mais au détriment des acteurs, de l'histoire et de l'émotion...Les artifices ont pris le dessus...Dommage...Cela m'a tout de même donné envie de relire le bouquin 

 

 

Comme des frères

Texte écrit par Drine

Thumbnail image

 

 

A feel good movie! Touchant, drôle, tendre, entre rires et larmes...Mentions spéciales à l'écriture d'Hugo Gélin (prometteur pour ce 1er film), à Pierre Niney (révélation) et au bon choix musical avec le groupe Revolver

Argo

Texte écrit par Drine

Argo : affiche

 Bien écrit, bien réalisé, bien joué! Bravo Mr Affleck!

La scène d'ouverture est filmée avec une telle maîtrise qu'on est dans l'action jusqu'à la fin même quand on connait celle-ci, le suspense est pesant!
En parallèle des tensions en Iran, nous sommes témoins d'une satire hollywoodienne irrésistible des artifices du show-business autour de l'excellent John Goodman.
Le réalisme est assez sidérant comme la reconstitution des années 80 et le magnifique générique de fin donne une illustration éclatante du travail méticuleux réalisé sur ce film.
Il faut donc bien rester à la fin...

 

Après mai

Texte écrit par Drine

Thumbnail image

 

 Pfiouuu quel ennui! 2h de plans séquences à n'en plus finir...Le propos est flou, les comédiens sont anémiques, atones, marmonnent, récitent des dialogues littéraires... ça sonne faux, plat et sans nuance! Ce qui devient risible! Le comble est qu'il a obtenu le prix du meilleur scénario lors de la dernière Mostra de Venise, ce qui laisse supposer que le film a un scénario donc ? Seuls points positifs: La reconstitution des années 70 et la BO...