Redactions.fr

Chacun de nos mots compte

Articles

Quand petit à petit

Texte écrit par Malyce

De moins en moins,

de pire en pire,

De loin en loin,

de ville en rire,

 

De peu en proue,

Je me chavire,

Des yeux j’absous,

Ces longs soupirs,

 

D'édredon et de plumes,

J'absorbe ces petits riens,

De goudron et de lune,

Ma nuit croisa tes freins,

 

J'aspire à ces absences,

Ces moments inédits,

Marquant à conséquences,

Absurde, je m'interdis,

 

De part et de paresse,

Je manque à contresens,

Qu'un soir je caresse,

Le bout de tes présences,

 

Sans signe je t'oublie,

Je vis et te flambloie,

De moins en loin,

je te surligne

Mémorisant tes pas

 

Sur ma peau, je grelote...

 

 

Alice.

Commentaires   

Frédéric Grimbert
0 # Frédéric Grimbert 03-02-2016 02:49
Poème ambiguë, qui dit, tour à tour, une chose et son contraire. On y sent planer le doute et la mélancolie. Peut-être notre hiver pluvieux y est-il pour quelque chose ?
Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler à l’administrateur
Malyce
+1 # Malyce 07-02-2016 12:01
Rassurez vous l'Ami, il n'en n'est rien..Simplemen t, l'humanité en elle-même est ambigue.. ;-)
Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 


Code de sécurité
Rafraîchir